Chapitre 6 : Stalker

Chapitre précédent

Euh… Les gars… ? Oui ? Qui a fini la glace ? Glace ? On avait de la glace ? C’est pas moi ! Bordel Jimmy ! C’était un pot de cinq kilos… Je savais bien que c’était une mauvaise idée de l’acheter… Arrête, c’était une promo en or. On aurait dû en acheter encore plus. Je suis pas sûr qu’on va pouvoir rentrer dans le costume ce soir… Ah ben là va falloir rentrer le ventre, c’est sûr. On va être malade… Oui, bon, on est pas obligés d’attaquer la mafia ce soir hein on peut juste s’occuper de ceux qui volent les parcmètres… Tu déconnes là ? On l’a fait aussi, c’est à peine un crime ça ! Alors non, ON ne l’a pas fait, juste toi, et si, c’est un crime. Il faut que j’aille aux toilettes… Ah ben évidemment après cinq kilos de glace hein… Et la journaliste ? Qui ? La fille. Ah, la blogueuse ? Oui. Ben quoi ? Qu’est-ce qu’elle devient ? Je sais pas. On peut vérifier, j’imagine. On sait quoi sur elle ? Oh, à peu près tout. Comment ça ? Internet. Bien sûr… Bon, on sait où elle vit ? Non. Donc on sait pas tout ? Non. Mais peu s’en faut. On sait comment la trouver ? D’après son blog elle aime aller à Starbucks pour écrire ses articles. Quel Starbucks ? Aucune idée. On va quand même pas se taper tous les Starbucks de la ville en espérant qu’elle y soit quand on passera ? Si ? Ben si. Bon, ben en route alors… J’ai pas fini ! Bon, ben on va peut-être attendre un peu…

La voilà ! Quoi, déjà ? Oui, ça nous a pris que quatre jours et cinquante-trois Starbucks… On fait quoi maintenant ? On l’approche ! Non ! Elle ne doit pas pouvoir deviner qui on est. Oh ça va, c’était il y a plusieurs jours, il faisait nuit, on avait le costume… On risque rien.

« Vous venez ici souvent ? »

Il faut vraiment qu’on se trouve des phrases moins clichées.

« Seulement quand je veux me faire déranger par des lourdauds qui manquent de classe.

-Oh, je devrais peut-être vous laisser alors, je suis sûr qu’il y en a un qui va bientôt venir vous voir. »

Elle a même pas levé les yeux. On fait comment pour attirer son attention ? Tu veux dire draguer ? Peu importe… Je gère. Non Jimmy tu gères pas !

« Vous êtes Rachel Styles, la blogueuse, pas vrai ?

-Si elle a écrit un truc sur vous et que ça vous a pas plus, non. Si vous voulez payer ses factures, oui.

-Je peux commencer par un café.

-Le mien est encore plein. Mais j’ai rien contre un donut.

-Confiture ?

-Confiture. »

Ben merde alors. On dirait que ça marche. Euh… Jusque-là elle nous fait juste payer pour elle hein… C’est pas exactement un rendez-vous galant… Jimmy, on fait quoi après ? Chut ! Me déconcentrez pas ! Ok champion épate-nous !

« Et un donut confiture, un.

-Et rien pour vous ?

-Vous dévorer des yeux me suffira. »

Eh, tu arrêtes tout de suite et tu me laisses faire ! Ouais, ouais, je me suis rendu compte que c’était pas terrible… Un peu tard. Oh ça va hein…

« Et voilà, rien qu’un lourdaud de plus…

-Pas vraiment. Je nage très mal. Je suis plutôt un lourd de terre. »

Merde. Elle sourit ? Je crois que je viens de comprendre pourquoi on arrive jamais à intéresser les filles. Parce qu’on est pas un gamin de dix ans ? Parce qu’on a trop d’amour propre pour faire des blagues aussi pourries.

Chapitre suivant